Midi de la Poésie
Paul Nougé & Louis Scutenaire
Les images de la subversion

Avec Gérard Berréby, éditeur et fondateur des Éditions Allia, Jean-Philippe Theyskens, historien de l’art aux Musées Royaux des Beaux-Arts & Samuel Padolus, comédien

Le mardi 28 janvier 2020 de 12h40 à 13h30 aux Musées Royaux des Beaux-Arts

Tarif : 6 euros / 4 euros (étudiants)
Réservations : info@midisdelapoésie.be

De la subversion des mots à la subversion des images, de Paul Nougé à Louis Scutenaire et quelques autres. De celui qui aimerait assez, que ceux d’entre nous dont le nom commence à marquer un peu, l’effacent. Et comme mot d’ordre : Mais démolissez d’abord ! Démolissez d’abord ! Une aventure pleine de discrétion et d’inventivité a traversé le paysage et n’en finit pas de faire parler d’elle.

Gérard Berréby est un éditeur, auteur et artiste français. En 1982, il fonde les Éditions Allia, qu’il dirige toujours, en débutant par la réédition de « Mes inscriptions » de Louis Scutenaire, écrivain et poète surréaliste belge. En 1985, il établit l’édition des « Documents relatifs à la fondation de l’Internationale situationniste », premier jalon d’un précieux travail de publication des écrits des mouvements lettriste et situationniste. En 2017, il publie « Au palais des images les spectres sont rois », passionnant recueil rassemblant les écrits de Paul Nougé, instigateur du surréalisme en Belgique, et maître dans l’art du détournement des mots à coup de tracts, manifestes et notes, qui toute sa vie s’est refusé à la tentation de l’œuvre littéraire et de la posture d’écrivain.

Jean-Philippe Theyskens est historien de l’art et guide-conférencier aux Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique. Il enseigne à la Haute école Galilée depuis 1997 et aborde régulièrement, pour de nombreuses institutions et associations socioculturelles, les questions d’art moderne et contemporain.

Samuel Padolus est né dans le sud de la France. Après des études de musique et de théâtre, il décide de devenir acteur et s’installe à Bruxelles. À sa sortie de l’INSAS, il participe comme acteur et musicien à la création de « On m’a donné du citron » de Laetitia Ajanohun, et à plusieurs projets radiophoniques. Il conçoit une lecture-performance à partir de textes de Richard Brautigan, jouée au Festivaleke (Charleroi). Dès septembre prochain, il travaillera avec le metteur en scène Jean-François Auguste pour sa prochaine pièce, « Love is in the hair ».

Pour rejoindre l’événement sur Facebook :
https://www.facebook.com/events/435646687122058/