blog.aidol.asia youngteens.net dvdpornrip.com

 

Louis Savary, Cave fatum, éd.Presses littéraires, 2018

Cave fatum…prenez garde au destin…sur le modèle du Cave canem en mosaique qui vous accueillait à l’entrée des villas romaines. Nous dirions aujourd’hui: Chien méchant…..Mais bien souvent, c’est le maître qui est méchant, son chien ne fait que l’imiter. Et cette méchanceté humaine n’est pas pour rien dans les coups du destin qui nous frappent, les coups du destin sont rarement anonymes.

Mais écoutons plutôt ce que nous en dit Louis Savary:Le destin/ ce prédateur/ qui niche dans nos têtes. (p.10) Bien vu, c’est bien souvent l’ambition qui règne dans notre esprit, ou la méchanceté, l’avidité, l’avarice…C’est ainsi que nous gâchons notre vie, passant à côté du vrai bonheur…Sortons donc de notre niche. Un long silence/ en attend un autre/ c’est l’appel du destin, p.11 Corne de brume, nous restons là à nous taire, attendant…le silence définitif. Grâce au destin/j e fus poète/ à cause du destin/ je le suis resté. Un vieux Romain ne disait-il pas déjà: On naît poète/on devient orateur? Un génie, du génie…allez donc vous y retrouver. (p.17) Et puis, dans les Proverbes positifs: au-delà de la vie/ le destin se simplifie, p.50. Bienheureuse simplicité! Donnez-nous en seulement, des poètes simples d’esprit   Er puis, plus loin, p.63 le destin/ne s’annonce pas/avec une crécelle.Bien sûr, Louis, la crécelle, c’est pour le carême. Les cloches ne sonnent plus, donc la crécelle cliquette. Page 69; celui qui me paraît le plus beau le destin de la:nuit/ n’est pas prêt/ de fairele destin de la  la lumière/ sur nos rêves. Enfin, une dernière révélation: le destin/de tout un chacun /c’est de finir là/ où l »éternité à peine/ vient de commencer.. Dans cette lutte de la lumière contre les ténèbres, qui finira donc par l’emporter?

A méditer.

Joseph Bodson