PRIX & CONCOURS

Cette année, un prix de langues régionales endogènes de la Communauté française (Fédération Wallonie-Bruxelles) sera attribué à un auteur publiant sa première œuvre en langue régionale.

Ce prix, doté de 500 euros, est ouvert aux personnes n’ayant jamais publié une œuvre en langue régionale endogène chez un éditeur papier ou numérique. Le Prix récompensera un texte littéraire, court, original et inédit, écrit dans une des langues régionales endogènes reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles : champenois, francique rhéno-mosan (ou carolingien), francique mosellan (ou luxembourgeois), lorrain (gaumais), picard, thiois brabançon (bruxellois), wallon. Rappelons que dès 1935 fut institué un prix de littérature wallonne, qui constitue en quelque sorte l’ancêtre des récompenses actuelles, mises en place en 1995 par le Ministère de la Culture. Le jury sera composé de membres du Conseil des Langues régionales endogènes qui peuvent faire appel, le cas échéant, à des experts extérieurs.  La proclamation des prix aura lieu en 2018.

Ø  Les œuvres présentées au concours seront inédites

Ø  Les œuvres en langue régionale et leur traduction française devront parvenir le 31 décembre 2018 au plus tard au Service des Langues régionales endogènes de la Communauté française :

–         soit par courriel à l’adresse : alix.dassargues@cfwb.be 

–         soit par voie postale en six exemplaires au Service des langues régionales endogènes de la Communauté française c/o Alix Dassargues, 44 Boulevard Léopold II, 1080 Bruxelles.

Ø  Le règlement complet de ces prix peut être obtenu sur le site internet du Service des Langues régionales endogènes (http://www.languesregionales.cfwb.be) ou sur simple demande adressée au Service des Langues régionales endogènes :

–       soit par courrier ordinaire c/o Alix Dassargues, 44 Boulevard Léopold II, 1080 Bruxelles

–       soit par téléphone : +32 (0)2 413 21 14

–       soit par courriel : alix.dassargues@cfwb.be

Alix Dassargues

Service des Langues Régionales Endogènes

Service général des Lettres et du Livre

Administration de la Culture

Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Prix de la première œuvre en langue régionale endogène

Règlement pour l’exercice 2018-2019

Article 1

Le Prix de la première œuvre en langue régionale endogène est organisé par la Communauté française, Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Service des langues régionales endogènes). Il dispose de plusieurs partenaires promotionnels, dont la RTBF/Vivacité. Le lauréat du Prix reçoit une subvention de 500 euros ; son texte est diffusé.

Article 2

Le Prix est ouvert aux personnes de nationalité belge et/ou résidant en Belgique, quel que soit leur âge, n’ayant jamais publié une œuvre en langue régionale endogène chez un éditeur papier ou numérique (la publication d’œuvres dans un recueil collectif ne comptant pas).

Article 3

L’œuvre consistera en un texte littéraire, court, original et inédit, écrit dans une des langues régionales endogènes reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles : champenois, francique rhéno-mosan (ou carolingien), francique mosellan (ou luxembourgeois), lorrain (gaumais), picard, thiois brabançon (bruxellois), wallon. Aucune contrainte de genre n’est imposée. Le texte dactylographié comportera entre 9.000 et 12.000 signes (espaces compris), soit l’équivalent de 4 à 5 pages (format A4). Ce texte en langue régionale sera accompagné de sa traduction en langue française. Sont exclues : une traduction ou une adaptation d’un texte originellement écrit dans une autre langue, un texte présentant un caractère publicitaire ainsi qu’un texte ayant déjà été publié sur un support papier ou numérique ou ayant fait l’objet d’une réalisation ou d’une diffusion par un organisme de radiodiffusion belge ou étranger.

Article 4

Il ne sera admis qu’un seul texte par participant.

Article 5

Les critères d’évaluation seront : la construction du texte, le style, l’originalité, le soin porté à la rédaction en langue régionale, la correction de la langue française.

Article 6

Le candidat fera parvenir son texte en langue régionale, accompagné de sa traduction française, pour le 31 décembre 2018, la date d’envoi du courriel faisant foi, à l’adresse suivante : alix.dassargues@cfwb.be. Le texte et sa traduction, joints en attachement du courriel, seront fournis sous forme de documents Word extension.doc (pas de PDF). Ils excluront toute information qui révélerait l’identité de l’auteur.

Article 7

Fin février 2019 au plus tard, un premier jury composé de cinq membres du Conseil des langues régionales endogènes et/ou d’experts désignés par ces mêmes membres sélectionnera les meilleurs textes sur base des critères définis à l’article 6. Un « parrain » ou une « marraine » d’écriture sera proposé(e) aux candidats retenus afin qu’ils aient l’occasion de retravailler leur texte en fonction des conseils linguistiques et littéraires qui leur seront donnés. Est entendu par «retravail du texte» un apport de modifications qui permet néanmoins de reconnaître le texte initial. Il ne sera pas accepté d’autre texte.

Article 8

Les candidats visés à l’article 7 devront renvoyer pour le 15 avril 2019 au plus tard la version définitive de leur texte (retravaillé ou non), la date et l’heure d’envoi du courriel faisant foi, à la même adresse électronique (alix.dassargues@cfwb.be), en assurant toujours l’anonymat de leur œuvre.

Article 9

Un second jury, composé de membres du Conseil des langues régionales ou d’experts choisis par ces membres, se réunira pour désigner le lauréat du Prix de la première œuvre en langues régionales de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les propositions de ce Jury, élaborées à la majorité simple, seront transmises pour approbation éventuelle au Ministre du Gouvernement de la Communauté française ayant la Culture dans ses attributions. Le Jury peut renoncer à attribuer le Prix dès lors qu’il estime que la qualité des textes proposés est insuffisante.

Article 10

Le Prix sera attribué endéans le premier semestre 2019.

Article 11

En recevant le Prix, le lauréat s’engage à :

  • céder à titre non exclusif à la Communauté française, à la RTBF/Vivacité et aux autres partenaires promotionnels du Prix le droit de reproduire, d’éditer et de diffuser le texte primé, en tout ou en partie, sous forme de recueil ou dans une publication papier, numérique ou par onde et ce sans limite de temps ; les éditions, reproductions et diffusions précitées, en ce compris les parutions dans la presse quotidienne ou périodique, seront considérées comme promotionnelles et, à ce titre, ne donneront lieu à aucune rétribution complémentaire au prix attribué dans le cadre de ce concours ; pour la publication, la Communauté française et ses partenaires promotionnels se réservent le droit d’effectuer les corrections nécessaires, dans le respect du texte de l’auteur

  • garantir la Communauté française et ses partenaires contre tout recours éventuel des tiers en ce qui concerne l’originalité et le caractère inédit des textes présentés par eux.

  • accepter sans réserve les clauses du présent règlement ; aucun recours fondé sur les conditions, le déroulement et le résultat du concours ne pourra être admis ; les décisions des jurys seront sans appel.

Article 12

L’exécution et l’interprétation du présent règlement sont soumises à la loi belge. En cas de litige, seuls les cours et tribunaux de Bruxelles sont compétents.

———————————————————————————–

Cette année, les deux prix de langues régionales endogènes de Fédération Wallonie-Bruxelles seront attribués à une œuvre en prose et à une production audio, visuelle, audiovisuelle ou autres (catégorie « médias divers »)

Ces prix sont dotés chacun d’un montant de 2.500 euros. Ils récompensent des travaux qui mettent en valeur l’une des langues régionales reconnues en Fédération Wallonie-Bruxelles, qu’elle soit d’origine romane (champenois, lorrain, picard, wallon) ou germanique (francique, thiois brabançon). Rappelons que dès 1935 fut institué un prix de littérature wallonne, qui constitue en quelque sorte l’ancêtre des récompenses actuelles, mises en place en 1995 par le Ministère de la Culture. Les deux jurys sont composés de membres du Conseil des Langues régionales endogènes qui peuvent faire appel, le cas échéant, à des experts extérieurs.  La proclamation des prix aura lieu en 2019.

Ø        Les œuvres présentées au concours seront soit inédites, soit publiées :

–       après le 31 décembre 2015, pour le prix de l’œuvre en prose

–       après le 31 décembre 2016, pour le prix de médias divers

Ø  Elles devront parvenir le 31 décembre 2018 au plus tard, en six exemplaires, au Service des Langues régionales endogènes de la Communauté française, c/o Alix Dassargues, 44 Boulevard Léopold II, 1080 Bruxelles.

Ø  Le règlement complet de ces prix peut être obtenu sur le site internet du Service des Langues régionales endogènes (http://www.languesregionales.cfwb.be) ou sur simple demande adressée au Service des Langues régionales endogènes :

–       soit par courrier ordinaire c/o Alix DASSARGUES, 44 Boulevard Léopold II, 1080 Bruxelles

–       soit par téléphone : +32 (0)2 413 21 14

–       soit par courriel : alix.dassargues@cfwb.be

———————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

PRIX TRIENNAL DE LITTÉRATURE FRANCAISE DE LA VILLE DE TOURNAI

Fondation Carlos Picavez

Le Prix de littérature française de la Ville de Tournai a pour origine les dernières volontés de Madame Marthe Blanche Deffrennes, poétesse (1882-1963), qui, par voie testamentaire décida de léguer ses biens à la Ville de Tournai, sous forme d’une Fondation appelée « Carlos Picavez ». En contrepartie de ce legs, celle-ci chargea la Ville d’organiser un Prix littéraire destiné à récompenser un auteur belge de langue française.    Contact et renseignements : Ariane Rwantambara, secrétaire du jury , Tel : 069/25 30 90  – Mail : ariane.rwantambara@tournai.be

Le « Prix de Littérature française de la Ville de Tournai d’une valeur de 7.500,00 €, attribué à un écrivain belge d’expression française sera décerné à la fin de l’année 2019. 

Ce prix a précédemment couronné :

  • En 1989 Henry Bauchau pour son recueil « Poésies »

  • En 1992 François Emmanuel pour « La Nuit d’obsidienne »

  • En 1995 Jean-Claude Pirotte pour « Plis perdus »

  • En 1998 Nicole Malinconi pour « Rien ou presque »

  • En 2001 Xavier Hanotte pour « Derrière la colline »

  • En 2004 Daniel De Bruycker pour « Eitô »

  • En 2007 Véronique Bergen pour « Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent »

  • En 2010 Frans De Haes pour « Les pas de la voyageuse, Dominique Rolin »

  • En 2013 Antoine Wauters pour « Césarine de nuit »

  • En 2016 Veronika Mabardi pour « Les cerfs »

 

Les auteurs souhaitant déposer leurs oeuvres pour ce prix, devront satisfaire aux conditions suivantes du règlement :

1. Le « Prix de Littérature française de la Ville de Tournai », d’un montant de 7.500,00 €, est attribué à un auteur francophone de nationalité belge, ou demeurant en Belgique depuis au moins trois ans.

2. Ce prix, triennal, et sans exclusive de genres, couronne un ouvrage aux préoccupations contemporaines, soit dans la recherche de l’expression, soit dans l’originalité de la problématique.

3. L’ouvrage présenté doit avoir été édité dans les trois années précédant la date du dépôt, soit entre le 1er janvier 2016 et le 31 décembre 2018.

4. Les œuvres doivent être adressées, en sept exemplaires, au Secrétariat du jury du « Prix de Littérature française de la Ville », Rue Saint-Martin, 52 à 7500 Tournai (Belgique). La clôture de la réception des ouvrages est fixée au 31 décembre 2018.

5. Le prix ne peut être attribué qu’une seule fois au même auteur.

6. Les membres du jury ne peuvent, durant leur mandat, prendre part au concours.

7. Au cas où, pour des raisons de quantité ou de qualité des ouvrages présentés, le jury se trouverait dans l’impossibilité de décerner le prix, celui-ci serait reporté à l’année suivante.

8. Les envois ne sont pas restitués.

9. Les décisions du jury sont sans appel. Tout cas non prévu par le présent règlement et toute contestation née de son application sont tranchés par le jury chargé de l’attribution du prix.

Adresse d’envoi des ouvrages : Ville de Tournai  /  Secrétariat du jury du Prix de Littérature de la Ville  / Rue Saint-Martin, 52  / 7500 Tournai (Belgique)

—————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————

CONCOURS DE POÉSIE JEUNESSE 

Proposé par la SOCIETE DES POETES FRANCAIS – Du 20 juin 2018 au 1er mars 2019

Ouvert à tous les jeunes poètes francophones de la classe de CP à 25 ans révolus (scolarisés ou non).

Travaux collectifs acceptés.

Tous les modes d’écriture poétique – classique, néoclassique ou libérée, prose poétique – sont acceptés, thème libre.

www.societedespoetesfrancais.eu      www.societedespoetesfrancias.net

————————————————————————————————————————————————————————————————————————————————–


                                                                          Les Prix de l’AREAW  

Chaque année, nous décernons les prix suivants :

Prix de poésie ou Prix de la nouvelle, en alternance.

Le montant de chacun de ces prix est de 500 €.

Ces prix sont remis par un jury sur base de l’envoi d’un manuscrit.

Règlement du Prix de la nouvelle et du Prix de poésie

Ces concours sont ouverts à tous, membres ou non de l’association, belges ou étrangers, écrivant en français. La nouvelle et les poèmes doivent être totalement inédits.
Les concurrents enverront une seule nouvelle (d’un maximum de dix pages) ou trois poèmes, selon l’année.
L’envoi se fera en trois exemplaires sous couvert d’anonymat : il portera une devise (quatre chiffres et deux lettres) reproduite à l’intérieur d’une enveloppe timbrée sur laquelle seront mentionnés le nom et l’adresse du candidat. Les résultats seront communiqués via cette enveloppe.
Pour l’étranger, le timbre sera remplacé par un coupon-réponse international.
Le concours est ouvert chaque année du 1er septembre au 1er décembre.

Le concours de l’année 2018 porte sur la poésie.

Les prix sont remis lors de notre fête annuelle de janvier.

Pour les envois ou pour tout renseignement complémentaire :
Joseph Bodson, 109, rue de la Mutualité, 1180 Bruxelles
Tél : 02 345 81 68. Courriel : joseph.bodson@skynet.be

Nos autres prix :

Prix Georges Darmont : décerné soit à une personne ou à un groupement ayant œuvré en faveur de l’apprentissage des langues régionales par les jeunes, soit à un auteur qui écrit dans une de nos langues régionales, soit à une société de littérature en langue régionale.

Prix Émile Poumon : décerné à une personne ou un groupement qui a particulièrement mis à l’honneur la Ville de Mons.

Ces deux prix ne sont pas soumis à l’envoi d’un manuscrit.


Prix du Poème en Prose Louis Guillaume

Au cours de sa réunion du 16 janvier 2018, le jury a décerné le Prix du Poème en Prose Louis Guillaume à Christophe MAHY pour Paysages du vent (Éd. Noires Terres), par 6 voix contre 3 à Laura TIRANDAZ pour Sillons (Éd. Æncrages & Co).

Ont obtenu des voix lors des premiers tours (par ordre alphabétique) :

  • Marlena Braester pour Le poème inverse (Éd. Al Manar),
  • Monique Labidoire pour Gardiens de lumière (Éd. Alcyone),
  • Serge Nuñez Tolin pour La Vie où vivre (Éd. Rougerie),
  • Françoise Vignet pour Journal de mon talus (Éd. Alcyone).

Le prochain Prix du Poème en Prose sera attribué en janvier 2019 (recueils écrits en langue française, parus dans le courant des années 2017 et 2018 ; livres à envoyer en trois exemplaires, avant le 30 septembre 2018, à la Présidente de l’Association, Jeanine Baude, 20 rue de Tournon, 75006 Paris).

Le jury est composé de Max Alhau, Jeanine Baude, Gérard Bocholier, Sylvestre Clancier, Paul Farellier, Déborah Heissler, Jeanine Salesse, Katty Verny-Dugelay, Yekta. Membre d’honneur : Lazarine Bergeret.

Renseignements complémentaires : – sur demande à la Présidente de l’Association, Jeanine Baude, 20 rue de Tournon, 75006 Paris ; – ou encore à l’adresse courriel : association@louis-guillaume.com