Mireille Maquoi, Le 4 x 4, Editions Ex aequo, 2018.

Les protagonistes de ce roman écrit sont trois femmes et… un 4×4. Trois amies, Mia, Rosine et Chloé se retrouvent quatre fois par an au rythme des saisons, de manière rituelle. C’est alors l’occasion de se raconter leur vie dont la routine se trouve soudain bouleversée : un fils inconnu débarquant sans crier gare dans la maison familiale ; un amant inattendu qui dévalise le cœur et le compte en banque d’une éternelle célibataire ; un jardinier irlandais féru de littérature qui séduit une jeune libraire… A travers les confidences de ce trio aux tempéraments très contrastés mais scellé par une profonde amitié, le lecteur est plongé dans leurs menus bonheurs mais surtout dans leurs doutes et leurs angoisses. Mireille Maquoi donne ainsi la parole à chacune d’elles de manière très libre, dans un registre de langue informel, se jouant parfois des limites entre style direct et style indirect libre et prenant souvent des libertés avec la ponctuation.
Et ce 4×4, titre du roman ? Ultime puissant protagoniste, il deviendra, de manière improbable et grandiose, le moteur de la revanche pour ces femmes, souvent victimes des hommes. Ce rutilant véhicule, métaphore de la force bestiale cachée au fond de chacun(e) d’entre nous, les sauvera d’une vie de soumission sans relief.
A lire sans modération, en toutes saisons.

Martine Melebeck
i