blog.aidol.asia youngteens.net dvdpornrip.com

Philippe Cantraine, Le jour du débarquement de la flotte américaine, Roman, L’Harmattan– Sénégal, 2018,154 pages

 

Le lieutenant- colonel Sy repère des envahisseurs américains postés sur des bateaux dans les eaux territoriales sénégalaises. Soucieux de remplir son devoir, il se doit d’en avertir les plus hautes autorités du pays. Dès le début du roman, ce personnage s’embrouille dans ses réflexions, raisonne tout haut ou commente avec des allers et retours entre des événements du passé et l’actualité ce qu’il essaie de se convaincre lui-même être une manœuvre savamment organisée d’une attaque du territoire national.

L’auteur, délégué général de Wallonie pour l’Afrique de l’Ouest, observe la société sénégalaise de l’intérieur, émaille son récit d’aphorismes populaires qui apportent un point de vue  différent de celui du lieutenant- colonel Sy.  Le déni de la réalité se présente parfois comme une position de survie. Le roman offre un miroir à la société pour qu’elle s’y regarde avec un certain recul. Ainsi sans donner de leçons, les contradictions apparaissent d’elles- mêmes et le lecteur autant que les protagonistes peuvent en tirer les informations qui leur semblent nécessaires pour progresser dans la compréhension des événements.

Philippe Cantraine signe ainsi un roman drôle, satirique, aux propos incisifs, prenant la défense des plus vulnérables, tels les enfants des rues contraints à la mendicité au profit de marabouts véreux. Il s’en dégage aussi une sorte de compassion bienveillante pour « les petits, les obscurs, les sans grades » qui pourraient s’en sortir si des structures adéquates et une meilleure gouvernance créaient un environnement favorable.

A plusieurs moments, l’auteur retrouve sa veine poétique, son talent pour convier des événements historiques à nourrir la fiction.

Nous ne révélerons pas la trame du récit. Le lecteur sera emporté par l’émotion .Le récit d’un drame composé par Philippe Cantraine à partir de faits réels, fait coexister grâce à son talent narratif, le tragique avec l’ubuesque. On rit et on pleure en même temps. La fiction tire toute sa force du vraisemblable. Au cœur de l’ouvrage, de nombreuses pages nous rapprochent de l’essai, nous conviant à une réflexion profonde sur la mal-gouvernance qui ronge certains Etats africains comme le ferait un mal chronique et mortifère.

Un enchevêtrement de sentiments maintient le suspense jusqu’aux dernières pages. L’auteur nous offre ainsi des moments de grande intensité à partager

Dominique Aguessy

.